L'élevage

gilles-bourreau_lespigeons-de-pornic.jpg

La construction du bâtiment principal débute en 1979, sur un ancien champ d'avoine d'un hectare, par la seule volonté de mon père, Gilles Bourreau. Jamais je n'aurai pensé petite fille, que quelques années plus tard, l'élevage et son environnement deviendraient mon terrain de jeu de prédilection que j'arpentais avec mes copines d'école. Ce lieu est devenu aujourd'hui mon lieu de travail et ma passion.

297.jpg

Nos couples roucouleurs pondent leurs oeufs sans stress ni contraintes, pour pouvoir ensuite élever eux-mêmes leurs poussins avec ce qu'on appelle le "lait de jabot" et cela, jusqu'à la fin de leur croissance. Ensuite, je prends le relais sur la nourriture en leur donnant tout ce dont ils ont besoin : céréales avec des coquilles d'huitres et le tout, sans jamais aucun antibiotique. Le plein-air et l'air iodé de l'océan Atlantique font le reste.

IMG_7017.jpeg

Le climat doux et sans gel du bord de mer permet un élevage en "volières ouvertes". L'air iodé va donner une chair délicatement parfumée qui va venir s'ajouter à la tendreté. Ceci explique qu'aujourd'hui, mes pigeons se retrouvent sur les plus grandes tables de France et de l'étranger, pour le plus grand plaisir de mes amis chefs cuisiniers et des chanceux gastronomes qui vont déguster ce met exceptionnel qu'est le pigeon de Pornic.

299.jpg

Tandis que les petits sont bien au chaud sur de la bonne paille fraîche, les parents roucouleurs ne sont pas loin et veillent au grain.

303.jpg

Je vous le disais bien...

288.jpg

Du début jusqu'à la fin, j'apporte un soin particulier à mes bêtes et je mets un point d'honneur à les valoriser jusqu'à la livraison de mes clients.